Les premières pierres de la « transition numérique » dans les organismes publics ont été posées à tous les étages :

  • L’Etat avec sa nouvelle organisation des systèmes d’information (DINSIC), la nomination de nouveaux profils (chief data officer…) et l’impulsion en faveur de projets transversaux (Etat-plate-forme, « Dites le nous une fois »…) invitant tous les échelons et métiers de l’administration (ministères, collectivités…) à contribuer,
  • Les collectivités locales dont les fusions/rapprochements engendrent des réflexions en faveur de plus de transversalité grâce au numérique,
  • La santé grâce au territoire de soins numérique invitant à mieux organiser la collaboration entre professionnels de santé…

Les pièces du puzzle sont en train de bouger à tous les échelons mais qui en est l’instigateur ? Dans ses dernières études dédiées au secteur public, MARKESS note que 31% des décideurs issus de ministères et agences ont déjà ou prévoient de nommer un directeur de la stratégie digitale (chief digital officer) contre 26% de décideurs issus de collectivités locales. Si ce constat ne représente pas une majorité, il est néanmoins encourageant et révèle une véritable prise de conscience des acteurs publics.

Alertes Secteur Public & Digital N°8 – Vol.14