Le Conseil Général du Développement Durable (CGDD) du Ministère de l’Ecologie a publié une étude intitulée « villes intelligentes, « smart », agiles : enjeux et stratégies de collectivités françaises ». Les constats rejoignent ceux de l’étude MARKESS, « Territoires connectés : Tendances 2015 & Perspectives 2017″, à la fois sur les stratégies des villes pour aborder le sujet, et sur leur maturité. Trois profils de villes sont identifiés :

  • les villes pionnières qui ont une approche technique du projet et sont en train de le réorienter.
  • les villes smart qui consolident diverses démarches déjà engagées sur leur territoire.
  • les villes nouvellement engagées avec des approches variées.

Trois actions nourrissent leurs ambitions : partenariat (avec les acteurs locaux), expérimentations et politique numérique globale (dépassant la gestion urbaine en incluant une dimension sociale, culturelle ou éducative).

Les modalités de pilotage sont également diverses : un portage politique fort est indiscutable mais les services de la ville impliqués diffèrent d’un territoire à l’autre. L’objectif de transversalité propre à ses projets est néanmoins encore peu mature, les projets de villes intelligentes étant encore souvent portés métier par métier selon l’étude du CGDD.

En 2015, l’étude MARKESS révèle, quant à elle, que 44% des décideurs déclarent que leurs projets smart city sont portés en intégrant plusieurs métiers. Téléchargez la synthèse ou obtenez l’étude complète.

Villes intelligentes : étude du conseil général du développement durable

Cap Digital : un livre blanc pour accompagner les villes dans leur évolution vers le numérique

Montpellier : une agglomération qui stimule son éco-système locale grâce au label French Tech

Île de France : les transports en commun projettent de s’équiper en outils numériques

Source : CGDD, capdigital.com, usine-digitale.fr, cnetfrance.fr

Alertes Secteur Public & Digital N°6 – Vol.14