L’inévitable métamorphose des DSI des collectivités locales pour faire face aux enjeux du numérique

MARKESS a présenté le 7 juin dernier la 3ème édition de son Observatoire des Compétences Numériques des Collectivités Locales lors du Congrès du Coter Club à Mandelieu dont une synthèse est disponible en ligne.

Les éditions précédentes de l’Observatoire avaient révélé la montée en puissance des métiers (communication, finances et relation usagers pour le trio de tête) et les prémices d’une stratégie transversale pour le numérique avec des profils de compétences nouveaux. Ces évolutions rebattent nécessairement les cartes quant au rôle des directions de systèmes d’information (DSI), qui doivent redéfinir leur place au sein de l’écosystème interne des collectivités (métiers, directions générales, élus…) pour accompagner les enjeux du numérique.

Les DSI des collectivités locales les plus averties aux évolutions induites par le digital ont aujourd’hui compris cette nécessaire transformation… mais cherchent encore les modalités de sa concrétisation. Si les freins peuvent être directement liés aux compétences et moyens composant la DSI, ce n’est pas toujours le cas. Ces obstacles doivent aussi être recherchés auprès des autres directions qui ne perçoivent pas toujours la dimension stratégique de la DSI.

©MARKESS - Une évolution de la DSI des collectivités pour faire face aux enjeux du numérique

Ainsi, en 2016, plus d’un quart de décideurs de collectivités affirment que le rôle de leur DSI a déjà évolué et 62% pensent qu’elle est en cours de le faire. La très grande majorité a donc pris le train en marche. Mais en quoi consiste cette “métamorphose” ?

Les qualités des nouvelles DSI de collectivités sont très variées et jugées quasiment d’égale importance par les décideurs des collectivités interrogés, ce qui rend le défi d’autant plus complexe ! La clé est peut-être dans leur capacité à être sur plusieurs front à la fois. Plus de 90% de décideurs évoquent notamment ces qualités :

  • Se rapprocher des métiers en leur proposant des usages possibles du numérique appliqués à leurs missions, en les soutenant dans la mise en œuvre de leurs projets, en les aidant à identifier les solutions les plus adaptées à leurs attentes ou encore en s’impliquant dans la conduite du changement.
  • Recentrer leurs compétences techniques sur des points critiques comme la sécurité des données et la maîtrise des processus critiques.
  • Être force de proposition quant aux technologies nouvelles mais surtout en termes de services innovants disponibles dans des délais courts.
  • Coopérer avec les DSI des autres collectivités locales.

Un tel constat appelle à une évolution des compétences des DSI. Au-delà de profils techniques, malgré tout toujours autant nécessaires avec l’essor rapide de technologies nouvelles et les enjeux sécuritaires, le recours à des profils en charge des usages, de l’innovation, de la conduite du changement, et de manière plus générale en charge de la stratégie des SI, est aujourd’hui indispensable pour une collectivité qui souhaite faire aboutir sa transformation digitale. En période de raréfaction des ressources, la voie à emprunter pour acquérir ces nouvelles compétences est peut-être à trouver du côté de la mutualisation avec d’autres collectivités… nouvelle dimension que la version complète de l’Observatoire des Compétences Numériques analyse cette année.

Pour télécharger la synthèse

Alertes Secteur Public & Digital N°6 – Vol.14