Gestionnaire de projets smart city, IoT advisers, mobility designers, ethnologues de la smart city… l’avènement des smart cities soulève la question des nouvelles compétences numériques auxquelles les villes devront recourir pour réussir leur évolution. Ces nouveaux métiers sonnent encore très futuristes à l’échelle du paysage des collectivités locales françaises. Leur développement est à observer surtout du côté des grandes métropoles. La fonction d’administrateur général des données est par contre en passe de s’affirmer au sein des grandes villes françaises qui ont pris la mesure de l’enjeu autour de leurs données. C’est le cas notamment de la métropole de Lyon, de la ville de Paris… La mission de ces administrateurs est bien de construire un service public local de la donnée. Avant la montée en puissance des nouveaux métiers, les collectivités ont notamment tout intérêt à s’appuyer sur la culture des générations Y et Z pour renforcer leur intégration du numérique dans leurs pratiques.

Enfin, une exigence toute particulière à l’ère du numérique mérite d’être portée à l’attention des collectivités locales qui délaissent encore trop souvent cet aspect : la sécurité.

Pour approfondir ces sujets, les analystes de MARKESS vous proposent cette revue de l’actualité des collectivités locales :

Les nouveaux métiers de la smart city

La fonction d’administrateur général des données dans les collectivités locales

Les atouts des générations Y et Z pour les collectivités locales

La sécurité informatique des collectivités locales

Source : lagazettedescommunes.com, journaldunet.com, lettreducadre.fr

Alertes Administration Numérique N°3 – Vol.14