Le Baromètre Epiceum analyse l’évolution de l’utilisation des réseaux sociaux par les citoyens pour s’informer sur leur collectivité. Une nette évolution est observée entre 2009 et 2015 : 4 personnes sur 10 déclarent consulter les pages des réseaux sociaux de leur collectivité, ce qui représente +12 points par rapport à 2013. Les réseaux sociaux enregistrent la plus forte progression parmi tous les canaux testés (magazines papier, chaînes de TV locales…). S’ils ne dépassent pas les autres canaux, des facteurs générationnels (18-34 ans) et les profils citadins sont en avance sur cet usage. Les contenus sollicités sont assez divers : ce manque de clarté résiderait dans un manque de stratégie d’utilisation des réseaux sociaux par les collectivités, la population ne sachant pas trop ce qu’elle peut en attendre.

Ce constat amène les collectivités locales à recruter de nouvelles compétences sous la houlette d’un « community manager » qui aura la responsabilité de définir et mettre en oeuvre la stratégie de communication selon chaque réseau social. Il ne s’agit pas de publier un article Facebook par jour, c’est un poste impliquant un « rôle de veille, d’échange, de service usager » et d’analyse des indicateurs de performance : « Si un élu attire des jeunes dans une réunion, ce peut être un bon indice de réussite » selon un expert. Dans les collectivités locales, les qualités du community manger sont une bonne expression, une grande psychologie, une capacité de projection des évolutions de demain, une connaissance de la communication publique et de la collectivité territoriale.

En savoir plus

En savoir plus

Source : lagazettedescommunes.fr

Alertes Administration Numérique N°1 – Vol.14