Le réforme territoriale adresse les régions mais aussi les préfectures, qui pour l’occasion font peau neuve en revisitant leur mode de fonctionnement. Tout d’abord leurs missions seront au nombre de quatre à partir de 2017 : sécurité et ordre public, contrôle de légalité des collectivités locales, lutte contre la fraude, et coordination territoriale des politiques publiques. Elles deviendront également les interlocutrices privilégiées des collectivités locales (communes, métropoles, agglomérations, départements, régions) mais ne recevront plus le public. Ainsi, l’accueil du public pour la délivrance des cartes d’identité, des passeports, des permis de conduire et des cartes grises, va passer à la trappe, à l’exception de l’accueil des étrangers. La dématérialisation sera désormais la procédure principale de gestion de ces fonctions : pré-demande en ligne pour les usagers, plates-formes interdépartementales pour l’instruction des passeports et cartes d’identité… Les agents originellement affectés à ces missions seront réaffectés sur des missions de contrôle et de lutte contre la fraude, mais aussi sur des missions prioritaires du contrôle de légalité, de gestion de crise et de coordination des politiques publiques. Un plan de formation est prévu pour la montée en compétences des agents d’accueil qui seront aussi réaffectés.

En savoir plus

Source : www.lagazettedescommunes.com

Alertes Administration Numérique N°12 – Vol.13