Le secteur public ne faillit pas à la tendance globale qui place les profils informatiques en tête des responsables de projets d’optimisation des processus documentaires. Le secteur public renforce même ce constat, 80% des décideurs publics plaçant les webmasters/gestionnaires de contenus en première ligne contre 63% des décideurs interrogés tout secteur confondu (banques, assurances, distribution, industries, opérateurs de services) dans le cadre du programme FLOW* de MARKESS. Ils sont suivis des administrateurs de système d’information documentaire pour 67% des décideurs publics.

Le secteur public se distingue néanmoins par le rôle clé des profils « archiviste » et « documentaliste » : plus d’un décideur sur deux du secteur public les considèrent impliqués dans les projets d’optimisation de processus documentaires contre seulement un décideur sur trois tout secteur confondu. La fonction de documentaliste/archiviste est en effet une mission historique du service public qui en fait des interlocuteurs directs dans la conduite de projets documentaires. A l’heure de la mise au point d’une stratégie transversale des processus documentaires, les archivistes semblent avoir aussi un rôle majeur à jouer.

A contrario, les profils émergents tels que les knowledge managers, chief data officers ou encore community managers sont encore à la marge et ne semblent pas être considérés comme des profils clés sur ces sujets d’ici 2016 dans le secteur public.

* Dans le cadre du programme FLOW, MARKESS analyse en continu les pratiques, besoins et tendances associés à la gestion des processus documentaires avec le digital au sein des organisations (y compris celles du secteur public). Quelques-unes de ces données sont distillées dans son e-Book Digital & Transformation des Processus Documentaires – Tendances Clés.

Alertes Administration Numérique N°12 – Vol.13