La charte internet de l’Etat à laquelle doivent se référer les administrations pour leur site internet édite des recommandations en terme de navigation, de confort d’utilisation ou encore d’accessibilité. Le temps de chargement ou toute notion de performance web sont néanmoins absents. Un audit des principaux sites publics (Ademe, Afpa, Pôle Emploi…) a été réalisé grâce à un outil en ligne qui permet de mesurer le temps de la réponse serveur, du début d’affichage au chargement complet. Il s’avère que les résultats globaux sont plutôt satisfaisants, voir meilleurs que certains sites à vocation commerciale. Cependant, ces bons résultats sont à modérer car ils sont surtout liés à la légèreté de ces sites, à la faible utilisation de contenus multimédias, et évidemment à l’absence de publicité plutôt qu’à une réelle optimisation de la performance web.

Cette performance est néanmoins essentielle en regard des enjeux suivants : publics encore mal desservis en débit, impact du web sur l’environnement à l’heure de la Cop21, réduction des coûts d’infrastructure, pics d’affluence majeurs, développement du web mobile…

En savoir plus

Source : journaldunet.com

Alertes Administration Numérique N°10 – Vol.13