L’Etat a enfin validé les capitales régionales des nouvelles Régions qui entreront en vigueur en janvier 2016 : ce sont donc Lyon, Lille, Toulouse, Bordeaux, Dijon et Rouen qui ont été désignées. Six autres régions non modifiées conservent leur capitale actuelle.

Ce redécoupage territorial implique également un ajustement des services de l’Etat (préfectures). La réforme fait disparaître « 9 postes de préfets de région et de directeurs généraux d’agence régionales de santé et 63 postes de directeurs régionaux des administrations de l’Etat, ainsi que leurs états-majors ». Chaque Région fusionnée aura en 2016 « un seul préfet de région, un seul recteur de région académique, un seul directeur général d’agence régionale de santé et un seul directeur régional pour chaque réseau ministériel ». Afin d’équilibrer sur le territoire la présence des services publics, de nombreuses directions ministérielles régionales seront implantées hors capitales.

Enfin, cette nouvelle organisation territoriale va nécessiter de revoir les modes de travail pour faciliter la communication entre sites distants : l’Etat lance une expérimentation en Région Bourgogne/Franche-Comté pour tester de nouvelles approches. Cette opération est dénommée « Administration 3.0″.

En savoir plus

Source : lagazette.fr

Alertes Administration Numérique N°8 – Vol.13