La loi sur le numérique prévue à l’automne 2015 se précise avec, au cours du mois de juin, la présentation de la stratégie numérique pour la France par le Premier Ministre, dans la prolongation du rapport du Conseil national du numérique qui lui a été remis et issu d’une consultation publique.

La série de mesures présentant les ambitions du gouvernement attaque tous les domaines majeurs de la vie des Français :

- L’ économie avec notamment un soutien au développement et au financement des start-up, il est prévu de faire venir à Paris en octobre prochain les start-up les plus emblématiques de tout le territoire ainsi que les plus gros fonds de la Silicon Valley pour leur montrer ce qui se passe en France.

- L’éducation en labellisant une cinquantaine de formations aux métiers du numérique.

- La gestion des données et en particulier les données personnelles en devançant le règlement européen prévu pour 2018. La France veut peser sur ces décisions en instaurant au préalable une loi française sur l’encadrement de l’utilisation des données personnelles. Elle projette aussi de muscler le rôle de l’administrateur général des données.

- Le rapport avec les administrations en poursuivant les chantiers d’administration en ligne selon la méthode de l’Etat-plate-forme, « un endroit où les développeurs pourront trouver des API (« Application Programming Interface », ou interface d’application de programmation), c’est-à-dire des moyens pour interroger les bases de données de l’Etat et interagir avec ses systèmes informatiques pour développer de nouveaux services.

En savoir plus

Source : lemonde.fr

Alertes Administration Numérique N°7 – Vol.13