Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a remis un rapport sur la mobilité, adopté le 14 avril 2015, et formule dix préconisations. Il souhaite notamment que les autorités organisatrices de transport développent un volet sur les usages partagés (autopartage, covoiturage et vélos en libre-service). Afin de les inciter à avancer dans ce sens, les collectivités doivent fixer dans leurs délégations de services publics des objectifs d’innovation en terme de mobilité numérique. Il s’agit d’éviter le séquençage d’un trajet, de dépasser les limites administratives des autorités organisatrices en proposant aux usagers des services qui vont au-delà du périmètre géographique de sa ville ou de son département… L’objectif est de créer des synergies entre les différents modes de transports et les différentes plates-formes de mobilité de chaque territoire.

Plus concrètement le Cese imagine l’émergence d’un champion européen dans le domaine du digital, une sorte d’ »Airbus de l’e-mobilité » (une plate-forme de services regroupant toutes les solutions de transport individuelles et collectives, enrichies d’offres commerciales et de tourisme).

En savoir plus

Source : MobiliCites

Alertes Administration Numérique N°4 – Vol.13