Alors que le Premier Ministre a publié une circulaire fin janvier 2015 rappelant les objectifs d’optimisation des dépenses informatiques de l’Etat (diminution de 500 à 800 millions d’euros en 3 à 5 ans sur la base des dépenses de 2013), les chantiers clés initiateurs de la transformation numérique de l’Etat se poursuivent :

  • Le projet France Connect, localisé au sein d’un open space dans les locaux de la DILA, a fait l’objet d’une visite du secrétaire d’Etat à la Réforme de l’Etat et à la simplification. Les premiers développement du projet ont été montrés au Ministre. Conçu à partie de méthodes de développement agile, France Connect est le fruit de la collaboration ouverte de différents services d’administrations et d’entreprises privées. Chaque administration concernée (CNAM, CNAV, Pôle Emploi, DGIP, etc.) participe selon ses ressources et ses besoins. Les acteurs privés ne sont pas en reste : les sociétés du secteur informatique mais aussi les banques suivent de près le projet. La solution technologique de base est actuellement disponible et entre en période de test jusqu’à l’été 2015. Puis viendra l’expérimentation et la mise en service en 2016.
  • Le réseau interministériel de l’Etat (RIE) a été inauguré fin janvier 2015. Socle du futur système d’information unifié de l’Etat, le RIE raccorde actuellement 3 700 sites d’administrations centrales et déconcentrées. 17 000 sites seront raccordées en 2017. Ce réseau vise à regrouper et rationaliser les différents réseaux ministériels au sein d’une infrastructure unifiée sécurisée et permettre la continuité de l’action gouvernementale « en cas de dysfonctionnement grave d’internet ». Il a été réalisé à partir de l’infrastructure du réseau Renater, ce qui a permis l’économie de 20 millions d’euros par rapport au déploiement d’une infrastructure dédiée.

Source : Legirance, Silicon, l’Usine Digitale

Alertes Administration Numérique N°2 – Vol.13