Le Danemark et les Pays-Bas ont déployé un système précurseur de gouvernance des données publiques, sous forme de registres clés de données de haute qualité, connectées entre elles et qui constituent des sources uniques d’information.

Créer une source unique d’information est en effet la première clé du succès : le programme « Basic Data for Everyone » du Danemark inclut le registre des entreprises, le cadastre, le registre des individus, les cartes topographiques et la base des adresses. L’ensemble des données sera progressivement mis à disposition en « open data » sauf les données des individus. Le Danemark a également fait le choix du financement public comme principal ressource.

La France a matière à réfléchir à travers cet exemple : si la DISIC est chargée d’organiser le futur système d’information de l’État autour d’une architecture mutualisée et plus ouverte, il faudra également aborder tôt ou tard la gouvernance des registres clés, matière première de ce système.

En savoir plus

Source : lagazette.fr

Alertes Administration Numérique N°2 – Vol.13