La transition énergétique fait la part belle aux réseaux intelligents et déplace le débat vers la gestion numérique de ces réseaux grâce à des outils de traitement de l’information. La fabrication de produits électriques n’est plus la question clé. Dans le secteur énergétique, les initiatives sont déjà visibles avec à la fois des villes dans le monde qui investissent en faveur de capteurs pour l’optimisation de la consommation électrique et des acteurs américains de l’énergie qui redéfinissent leur stratégie en faveur de statisticiens et de gestionnaires de base de données. En comparaison, la stratégie européenne, et en particulier française, est à peaufiner : il semble que les multiples approches en termes de sécurité des pays de l’union mérite d’être harmonisées.

En savoir plus

Source : lesechos.fr

Alerte Administration Numérique N°1 – Vol.13