Alors que les administrations françaises réfléchissent encore sur l’utilisation ou non de services de cloud pour optimiser leurs systèmes d’information, les administrations des Etats-Unis se sont appropriées ce modèle depuis quelques années : elles ont en effet engagé une réduction de leurs centres de données depuis 2010 (Federal Data Center Consolidation Initiative – FDCCI) pour diminuer l’investissement IT et en contrepartie avoir des plates-formes informatiques plus performantes avec une empreinte écologique moindre. Pour atteindre cet objectif, la délocalisation de services dans le cloud s’est avérée un choix crucial.

Aujourd’hui, le site cloud.cio.gov est un point d’entrée pour prendre connaissance des bonnes pratiques des projets de cloud au sein de chaque administration américaine. Il répertorie notamment des retours d’expériences positifs sur lesquels peuvent s’appuyer les administrations souhaitant déployer des services dans le cloud. Ces expériences sont diverses : applications métiers, infrastructures agiles, services de réseaux sociaux, services de messageries, d’hébergement de sites internet… au sein d’administrations aux missions différentes : trésor, agriculture, environnement, défense, administration générale, aéronautique… Autant d’exemples révélant l’avance du gouvernement américain sur ce sujet.

Exemple de déploiement de services de cloud au sein de collectivités locales en France

Source : cloud.cio.gov

Alertes Administration Numérique N°1 – Vol.13