La ville de Nantes est proche de la labellisation « ville intelligente » telle que l’entend l’école polytechnique de Turin qui a échafaudé un certain nombre de critères définissant la ville intelligente et repris comme indicateurs par le Parlement Européen. Elle rejoindra ainsi les 240 « smart cities » à l’échelle européenne. Nantes conçoit l’intelligence sous le sceau du confort de vie dans la ville selon l’adjoint au numérique et à l’innovation de la ville (facilité de vie en en optimisant les transports, en contrôlant l’énergie, en désengorgeant les places de parking, en informant la population sur la qualité de l’air…). Les actions réalisées en matière d’open data vont contribuer à cette ambition. Une plate-forme commune de jeux de données est mutualisée entre la ville, l’agglomération, le département et la région. Sont publiés aujourd’hui 519 jeux de données qui donnent lieu à 40 000 téléchargements mensuels, principalement dans les secteurs de la citoyenneté (27%), la mobilité (15%), la santé et le social (15%), l’éducation (8%), l’environnement (7%), etc.

En savoir plus

Source : latribune.fr

Alertes Administration Numérique N°10 – Vol.12