Depuis 3 ans, la dépense en logiciels des services centraux et déconcentrés de l’Etat a considérablement diminué, passant de 308 millions en 2011 à 207 millions en 2013. Parmi les principales explications est avancée l’utilisation des logiciels libres. Cette analyse chiffrée a été révélée grâce au ministère de l’Écologie, qui donne ces résultats dans une réponse à la question de la députée Ecologiste du Calvados Isabelle Attard. Ces chiffres sont évalués à minima sachant que les ministères n’ont pas tous une vue d’ensemble de leurs dépenses en logiciels, notamment si l’on considère que cette dépense peut concerner de plus en plus de directions métiers en plus des directions informatiques.

D’ailleurs, dans son étude 2013 dédié au secteur public, MARKESS estime le marché des logiciels dédié au secteur public dans son ensemble (ministères, organismes sous tutelle, collectivités locales…) à 2 540 millions d’euros avec une perspective de croissance de +0,4% d’ici 2015. La croissance de ce marché sera ré-estimée d’ici la fin de l’année 2014.

En savoir plus

Etude MARKESS 2013 dédiée aux ministères et agences

Etude MARKESS 2013 dédiée aux collectivités

Source : L’Informaticien, MARKESS

Alertes Administration Numérique N°10 – Vol.12