L’Agence Nationale d’Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP) a rendu un rapport d’audit sur les systèmes d’information hospitaliers. Le constat général note une bonne « primo-informatisation » de la production de soins mais l’ouverture sur le territoire reste encore à développer. Mené auprès de 13 établissements représentatifs, cet audit pointe les constats suivants :

- le marché français de l’informatique hospitalière est excessivement fragmenté tant du côté de l’offre que du côté de la demande et reste donc structurellement fragile,

- les directions, les utilisateurs et les directions des systèmes d’information (DSI) ont « nettement gagné en maturité » mais c’est encore trop lent par rapport aux exigences,

- le SIH est progressivement intégré au sein des orientations stratégiques des établissements mais reste encore peu exploité, notamment les données décisionnelles (données de mauvaise qualité, pas à jour…),

- l‘ANAP note une hétérogénéité du parc applicatif des établissements, ne permettant pas une construction globale du SI (fonctions support et médico-techniques informatisées depuis plusieurs années, déploiement en cours pour les fonctions de production de soins…),

- le SI territorial reste encore peu mis en oeuvre (échanges de flux avec l’environnement externe – tutelles, financeurs…).

Source : TICsante.com

Alertes Administration Numérique N°7 – Vol.12