Le gouvernement britannique estime qu’il a réalisé plus de 600 millions d’euros d’économies sur ses dépenses informatiques en 2013. Ces économies sont le fruit de programmes de modernisation comme le cloud gouvernemental ou encore la consolidation des sites gouvernementaux sur une seule plate-forme. La France a posé les jalons de telles initiatives, sans toutefois que des bénéfices soient obtenus à court terme. Il est prévu par exemple d’économiser 500 à 800 millions d’euros par an en modernisant l’infrastructure informatique de l’Etat, avec des effets escomptés entre 2017 et 2020.

Lors de sa dernière étude sur les chantiers numériques des ministères et agences de l’Etat, MARKESS revient sur les bénéfices escomptés des projets numériques ainsi que sur l’évolution des budgets informatiques alloués en regard.

En savoir plus

Téléchargez la synthèse de l’étude MARKESS

Source : silicon.fr

Alertes Administration Numérique N°4 – Vol.12