Une analyse réalisée auprès de candidats aux élections municipales des 23 et 30 mars 2014 révèlent l’intérêt de ces derniers pour le numérique dans leur programme, sans toutefois repérer des projets particulièrement innovants. Ainsi, très peu de candidats mentionnent des ambitions en matière d’ouverture des données publiques. Sur l’échantillon interrogé, seul 15 parlent de e-santé et 24 de villes intelligentes. Les e-services, l’e-education et l’équipement restent les 3 thèmes traditionnels. Enfin l’appropriation des outils numérique (réseaux sociaux, mobilité…) pour leur campagne reste l’apanage des grandes villes.

Dans son étude sur les chantiers numériques des collectivités locales, 2013-2015, MARKESS note que les décideurs de collectivités interrogés placent en tête de leurs priorités la dématérialisation des documents et processus et les services numériques aux usagers.

En savoir plus

En savoir plus sur l’étude MARKESS

Source : Silicon

Alertes Administration Numérique N°3 – Vol.12