Grâce à son programme numérique, le gouvernement britannique mise sur la modernisation de l’IT pour réaliser des économies (500 millions de livres sterling en 2013, 1,2 milliards en 2015). Ce programme se concrétise essentiellement par la mise en ligne de 25 services publics, parmi lesquels une plate-forme de prêt pour les étudiants qui gère les financements gouvernementaux de près de 1,3 million d’étudiants, les dossiers liés aux enregistrements de conduite automobile, les enregistrements des dossiers de conduite, etc. « Un service en ligne serait en moyenne 20 fois moins cher qu’une transaction réalisée par téléphone, 30 fois moins cher que par la poste et 50 fois moins cher qu’une interaction en face à face avec un agent ».

MARKESS a analysé fin 2013 les bénéfices des projets numériques des organismes du secteur public (ministères, agences de l’Etat, collectivités locales, autres organismes…). Si l’aspect budgétaire est loin d’être négligeable, les administrations placent malgré tout l’enjeu citoyen en première position de leurs préoccupations.

En savoir plus

Les bénéfices des projets numériques selon les collectivités locales

Les bénéfices des projets numériques selon les ministères et agences de l’Etat

Source : lemagit

Alertes Administration Numérique N°1 – Vol.12