Lors d’une conférence nationale sur l’accueil temporaire des personnes en situation de handicap, il a été relevé le manque d’outils informatiques pour accompagner les acteurs de ce secteur dans leurs prises de décision. Une marge de progrès importante est nécessaire en termes de référentiels, de définitions, de langage commun pour mieux partager l’information. Pourtant, la délégation à la stratégie des systèmes d’information (DSSIS) et la caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) travaillent à l’informatisation du secteur médico-social. Un comité stratégique du système d’information autonomie, composé de la CNSA, de la direction générale de la cohésion sociale (GCS), de l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap) et de l’Agence des systèmes d’information partagés de santé (Asip santé), a été créé. Cinq axes de travail sont exploités :

- Mettre en place des référentiels nationaux sur les établissements, les professionnels et les activités pour « améliorer les remontées et la qualité de l’information » ;

- « Standardiser et unifier l’information » et « créer les conditions d’un chaînage anonymisé des données personnelles » pour améliorer le système de pilotage ;

- Favoriser l’émergence d’outils métiers, par la définition de normes et de bonnes pratiques ;

- Améliorer l’information du grand public.

En savoir plus

Source : TICSanté.com

Alertes Administration Numérique N°11-Vol.11