Les hôpitaux entrevoient les avantages du cloud et commencent à choisir ce mode de gestion pour leurs infrastructures. Jean-Pierre Guédon, coordonnateur innovation et entreprises de la filière numérique à l’Université de Nantes a présenté les enjeux du cloud pour l’hôpital lors du colloque « SI Santé régionaux » de l’ARS Ile-de-France. Les avantages directs sont les économies générées sur l’exploitation de l’infrastructure mais surtout « le paiement à l’usage permet d’offrir un niveau de service à la carte, adapté et modulable en fonction de l’activité ». Deux modes de cloud sont observés actuellement au sein des hôpitaux :

- Cloud public : les établissements de santé utilisent les solutions fournies par un prestataire extérieur mais celui-ci doit être agréé par le Ministère de la Santé pour l’hébergement de données médicales ;

- Cloud privé : l’infrastructure reste au sein de l’hôpital. Certains hôpitaux choisissent de monter ce projet en commun afin de mutualiser les investissements.

Quelques retours d’expérience permettent d’ores et déjà d’entrevoir ce que pensent les décideurs des hôpitaux : les centres hospitaliers d’Eaubonne, Gonesse et Argenteuil (Val d’Oise) et le Groupement de Coopération Sanitaire pour le Développement des Systèmes d’Information partagés en Santé en Ile-de-France affirment qu’il y a un surcoût au départ mais avec un niveau de services plus important.

En savoir plus

Source : ticsante.com

Alertes Administration Numérique N°7 – Vol.11