A l’occasion de « l’Innovative City Convention » à Nice, qui s’est tenue les 18 et 19 juin, la ville de Nice s’est posée en exemple pour le déploiement de projets dit « smart city ». Elle a notamment mis en avant l’expérimentation conduite sur une artère de la ville consistant en la pose de capteurs pour relever différentes données associées au remplissage des conteneurs papier et verre, au niveau de luminosité, aux caméras de vidéo-vigilance quant au trafic, des données liées à la température et à la qualité de l’air, ou encore aux places de parking disponibles.

MARKESS International a analysé les velléités des collectivités locales pour le recours à des capteurs de données au sein de leurs territoires d’ici 2014 dans le cadre de l’étude « Gestion intelligente des territoires avec le numérique » : un peu moins d’un quart des décideurs de collectivités interrogés avancent prévoir le recours à des capteurs d’ici 2014. Dans l’ordre des priorités des solutions d’infrastructures structurantes pour le territoire, le recours à des capteurs se positionnent après l’équipement en infrastructures :

- Réseau très haut débit, 3G et 4G ;

- De support de communication : solutions de visioconférence, tablettes et smartphones ;

- D’hébergement, de stockage, de sauvegarde et de solutions de virtualisation…

Les capteurs s’inscrivent, en conséquence, au sein de projets plus innovants portés par des collectivités précurseurs telles que la ville de Nice. Ils sont néanmoins promis à de belles perspectives en regard des usages plébiscités par les décideurs des collectivités au sein de cette étude dans le domaine des transports, de la gestion énergétique et environnementale et de la sécurité. Pour obtenir un aperçu de l’ensemble des données détaillées par projets de cette étude, téléchargez la table des matières.

En savoir plus sur la ville intelligente

Téléchargez le référentiel de pratiques

En savoir  plus sur la ville de Nice

Source : Blog TIC Maires de Grandes Villes

Alertes Administration Numérique N°6 – Vol.11