L’ANSSI, l’agence nationale de sécurité des systèmes d’information, a publié une note technique où elle met en avant une série de recommandations pour le déploiement d’ »ordiphone » en entreprises. Ainsi elle conseille notamment :

- « d’interdire l’utilisation du magasin d’applications par défaut »,

- « d’interdire l’utilisation des applications pré-installées sur le terminal » tant qu’elles n’ont pas « fait l’objet d’une étude de réputation ».

Elle arrive à la conclusion que « la cohabitation des usages privés et professionnels sur un terminal doit être étudiée avec attention ». Ces recommandations ne semblaient pas rencontrer l’approbation des utilisateurs lors des Assises de la Sécurité, qui sont confrontés à des usages en interne venant directement de la hiérarchie difficiles d’interdire.

MARKESS International conduit actuellement une étude intitulée « Evolution du poste de travail à l’ère de la mobilité« , dont les premiers résultats montrent que les décideurs du secteur public sont particulièrement préoccupés par cet enjeu : la grande majorité d’entre eux affirment que la plupart de leurs collaborateurs « cadres managers » disposent d’ores et déjà de plusieurs postes de travail pour accéder à leur environnement professionnel, parmi lesquels des terminaux personnels. Les résultats définitifs de cette étude seront publiés en septembre prochain. Dans l’attente, voici les principaux usages mobiles envisagés par les décideurs des collectivités locales pour leurs usagers et leurs agents.

En savoir plus

Note technique

Source : LeMagIT et ssi.gouv.fr

Alertes Administration Numérique N°6 – Vol.11