Les Etas-Unis font parti des états précurseurs en matière d’ouverture des données publiques depuis l’ouverture il y a 4 ans de la plate-forme data.gov. Actuellement, le portail américain donne accès à quelque 400 000 jeux de données, publiés par 180 administrations, de façon volontaire. Dans la continuité, la stratégie open data des Etats-Unis vient d’être clairement renforcée par une politique ferme. En effet, un décret présidentiel (Executive Order), publié le 9 mai, stipule que, par défaut, « les données générées par le gouvernement sont rendues disponibles dans des formats ouverts et peuvent être interprétées par les machines, tout en protégeant lorsque nécessaire, la sécurité, la confidentialité et la vie privée ». La stratégie affichée est de « pouvoir gérer l’information du gouvernement en tant que composant tout au long de son cycle de vie afin de favoriser l’ouverture et l’interopérabilité ». La nouveauté la plus prégnante est la volonté de livrer aux administrations un ensemble de lignes directrices, d’outils et de bonnes pratiques, avec l’obligation de s’y référer selon un calendrier donné.

En savoir plus

Source : Le MagIT

Alertes Administrations Numériques N°5 – Vol.11