La Grande-Bretagne est sur le point de mettre en oeuvre une politique nommée « cloud-first », obligeant les ministères à positionner le cloud comme leur premier canal de dépenses informatiques. Cela signerait un véritable passage à l’achat de services de commodités. Le gouvernement britannique se repose sur son programme G-cloud dont l’objectif est que 50% des dépenses informatiques passent par ce programme d’ici 2015.

En savoir plus

Source : leMagIT

Alertes Administration Numérique N°3 – Vol.11