Un commandant d’Etat-Major de la gendarmerie du Nord-Pas-de-Calais explique la vulnérabilité des systèmes d’information des collectivités locales. Son opinion se forge à partir de sondages qu’il a réalisé auprès de collectivités du Nord-Pas-de-Calais. Il souligne surtout la vulnérabilité des communes car elles détiennent le plus de données sensibles tout en ayant le moins de moyens pour se protéger (par de budgets dédiés à la sécurité, pas de responsable informatique). Les risques encourus vont de la prise de contrôle à distance d’un poste de travail à l’usurpation d’identité, ou aussi à la modification de documents sensibles. Cette menace s’est accrue depuis l’avènement de l’e-démocratie et l’e-administration. Les élus peuvent être directement mis en cause en cas de constat de manquement à la protection des données gérées par leur collectivité. Le commandant préconise à minima la sauvegarde des données en deux lieux différents et le suivi du référentiel général de sécurité de l’Etat.

En savoir plus

Source : La Gazette des Communes

Note des analystes de MARKESS International

Lors d’une étude réalisée en 2011 sur la gestion de l’information au sein du secteur public, MARKESS International a analysé 3 critères de gestion des données : la qualité, la sécurisation et la gestion du cycle de vie. Il s’avère que la sécurisation figure en tête des priorités des communes interrogées.

En savoir plus

Alertes Administrations Numérique N°2 – Vol.11