Les collectivités investissent le modèle du cloud computing. Si ces dernières se montrent prudentes quant à l’accès à des ressources informatiques dans le nuage, en regard notamment des enjeux sur la sécurité des données, elles en perçoivent également les avantages. Ainsi :

- Plus d’un décideur de collectivité sur deux interrogé par MARKESS International déclare utiliser des applications en mode SaaS en 2012 ;

- 47% affirment recourir à des services IaaS ou PaaS ou prévoient de le faire d’ici 2014.

Par ailleurs, l’émergence de clouds communautaires, mutualisés à l’échelle d’un territoire, offre une perspective intéressante pour les collectivités de petite taille qui n’ont pas la capacité de supporter des infrastructures de stockage et d’archivage conséquentes, alors que les besoins vont croissants avec la montée de la dématérialisation. Ce modèle de mutualisation à l’échelle d’un territoire est d’ores et déjà concrétisé en France par certaines collectivités innovantes.

Extraits issus de l’étude de MARKESS International « Bilan et Perspectives des Logiciels et Services IT dans les collectivités locales, France, 2012-2014″

Alertes Administration Numérique N°1 – Vol.11