Un secrétariat général pour la modernisation de l’action publique a été créé sous l’autorité du Premier Ministre, regroupant les services de la Disic, direction interministérielle des systèmes d’information de l’Etat, et de l’ex-DGME, direction générale de la modernisation de l’Etat. Cette dernière est désormais renommée « direction interministérielle pour la modernisation de l’action publique » (DIMAP). La mission Etalab, chargée originellement de la stratégie open data, serait dissoute mais ses prérogatives seraient reprises par la DIMAP dans une moindre mesure : en effet l’approche de l’Etat en matière d’ouverture de données publiques pourrait changer d’orientation. Un communiqué lors d’un conseil des ministres fin octobre se veut néanmoins rassurant : « la feuille de route d’Etalab sera précisée dans le cadre du prochain comité interministériel à la modernisation de l’action publique, avec pour objectif général de poursuivre la mise à disposition gratuite des données publiques, en mettant l’accent sur les données à fort impact sociétal (santé, éducation, etc.) et/ou à fort potentiel d’innovation sociale et économique ».

En savoir plus

En savoir plus

En savoir plus

Source : LeMagIT, JDN et le Blog TIC Maires de Grandes Villes

Alertes Administration Numérique N°11 – Vol.10