Quinze dossiers* relatifs à des projets de services mobiles sans contact ont été retenus dans le cadre des investissements d’avenir. Les conventions de financement représentent un montant de 66 millions d’euros dont 40 millions de la part des acteurs locaux et 26 millions en provenance de l’Etat. Au titre des usages privilégiés arrivent en tête les transports et la mobilité, les services aux citoyens et le tourisme. Outre ce signal positif en faveur de solutions NFC, d’autres obstacles méritent également d’être contournés pour profiter pleinement des usages à venir : envisager d’autres solutions que le mobile NFC (clé USB, cartes…) pour toucher un plus large public, coopérer avec les autres administrations de l’Etat (Ministère de la Culture pour les étiquettes NFC sur les monuments…), répondre aux obligations de la CNIL, proposer des tarifs adaptés, etc.

En savoir plus

Source : Le Blog TIC Maires de Grandes Villes

Alertes Administration Numérique N°11 – Vol.10

*Les 15 territoires NFC sont Besançon, Bordeaux, Caen (+Basse normandie), Dijon, Grenoble (deux projets), Lille, Marseille, Mulhouse, Nice, Rennes (+Bretagne), Strasbourg, Toulon, Toulouse et l’Ile de France (2 projets – STIF et Comité régional du tourisme d’Ile de France)