MARKESS International annonce la parution de sa nouvelle étude « Clés de succès d’une gestion intelligente de territoires avec le numérique ». Les initiatives de gestion intelligente des territoires avec le numérique se manifestent  par des projets aux contours multiples, soulignant ainsi le caractère expérimental et innovant des démarches. Néanmoins, trois velléités semblent rejoindre chacun des projets et contribuent aux économies budgétaires :

  • Une relation usager interactive et mobile : la ville et le territoire intelligents sont avant tout un espace d’interactions avec les usagers, qui sont à la fois consommateurs de l’information mise à leur disposition pour les accompagner dans leur vie quotidienne (déplacements, consommation énergétique, accès simplifié aux services publics…) et producteurs d’informations via les réseaux sociaux et services mobiles proposés (partage d’opinions, mise en relation pour des services individuels, enrichissement de bases de connaissance partagées…).
  • Une supervision optimisée de la ville : le socle de la ville numérique consiste en sa capacité à faire communiquer l’ensemble des objets et acteurs qui la composent, grâce à des réseaux de télécommunications, des capteurs, des objets communicants… L’ensemble de cette infrastructure contribue au recueil et au partage de données, nécessaires en particulier au pilotage de la ville, l’analyse précise des situations permettant d’adapter les ressources au plus près des besoins et de mieux maîtriser ainsi les budgets.
  • De nouvelles formes de coopération : le caractère intelligent de la démarche réside enfin dans la capacité à conduire des projets transversaux dépassant la logique en silo des collectivités et des différentes compétences leur revenant. Cet exercice impulse une dynamique de concertation, associant l’ensemble des acteurs publics (communes, intercommunalités, conseils généraux, régionaux, agences de développement…) et privés (acteurs de l’infrastructure et services télécoms, de l’énergie, des transports, intégrateurs et sociétés de services du secteur informatique…), de laquelle devraient émerger de nouvelles formes de coopération et de nouvelles sources d’économies grâce à la mutualisation.

La gestion intelligente des territoires avec le numérique se révèle, ainsi, être un sujet multidimensionnel à la fois en terme d’acteurs, de domaines ciblés et de solutions technologiques. Si l’ampleur des ambitions bouscule les modèles de fonctionnement traditionnels et ne sont pas toujours à la portée des plus petites collectivités, c’est toutefois une opportunité à saisir pour insuffler une nouvelle dynamique aux villes et territoires français.

L’intégralité de l’étude conduite par MARKESS International répond notamment aux questions suivantes :

  • Quels sont les projets privilégiés par les différents profils de collectivités en matière de gestion intelligente dans les domaines de la relation usager, de la gestion des transports, de la gestion environnementale, de l’aménagement et du développement économique, de la gestion des affaires sociales et de la santé, de l’éducation et de la sécurité ?
  • Quel rôle joue l’open data en faveur de la ville intelligente et quelles stratégies sont adoptées par les collectivités ?  Quelles données sont ouvertes en priorité pour contribuer à une gestion intelligente des territoires ?
  • Quelles formes de coopération sont mises en avant dans le cadre de ces projets et avec quels acteurs en priorité ?
  • Quelles sont les briques technologiques de la ville intelligente et les besoins des collectivités en regard ? Quel positionnement des acteurs du secteur IT (acteurs télécoms, éditeurs, intégrateurs…) et des acteurs privés des secteurs des transports, de l’énergie, du bâtiment… pour adresser les attentes des villes et territoires ?

Pour en savoir plus sur l’étude « Clés de succès d’une gestion intelligente de territoires avec le numérique, France – 2012-2014″ :

Téléchargez le Référentiel de Pratiques associé
Découvrez la table des matières de l’étude réalisée sur le sujet