Les ministères travaillent à la rationalisation de leurs processus et systèmes d’information pour être plus performants à moindre coût. C’est notamment le cas du Ministère du Travail qui a transféré son système d’information dans le datacenter de la gendarmerie, acquérant ainsi une performance accrue en terme de sécurité mais aussi de coûts moindres grâce au recours à la virtualisation et à l’économie du loyer des locaux hébergeant auparavant ses systèmes d’information. Un second exemple est celui du Ministère de la Défense qui a entrepris la rationalisation de son parc applicatif : il s’agit de passer de 850 applications d’informatique de gestion à environ 300-350 en 2014.

En savoir plus

Source : cio-online.com

Alertes de l’administration N°8 – Vol.10