La ville de San Francisco, sous l’impulsion d’un maire attentif aux technologies, met en place une collaboration avec les industries technologiques grâce à la création « d’une organisation et d’une infrastructure qui unifie la voix de l’industrie tech ». Si il est vrai, qu’au premier abord, les conditions d’une bonne entente entre secteurs public et privé ne sont pas évidentes (bureaucratie trop lourde de l’administration et logique de croissance des entreprises au détriment des question civiques), un point de convergence a été trouvé pour le territoire de San Francisco : un intérêt commun pour les technologies au profit de la création d’emplois mais aussi l’utilisation de l’innovation du secteur technologique pour améliorer la qualité du service proposé par la municipalité (éducation, transport, sécurité…).

En savoir plus

Source : L’Atelier

Alertes de l’administration N°5 – Vol.10