D’ici quatre ans, 8 établissements* d’enseignement supérieur parisiens auront constitué une université commune intitulée « Sorbonne Paris Cité ». Ce projet fait partie des lauréats de la deuxième vague des appels « Initiatives d’excellence** » lancés dans le cadre des Investissements d’avenir. Pour en savoir plus.

Parmi les universités parties prenantes figurent l’université Paris-Descartes. Cette dernière contribue directement au projet « Sorbonne Paris Cité », avec notamment les projets en cours suivants :

- La refonte du schéma directeur du numérique en partenariat avec les 8 établissements ;

- Le cloud universitaire sélectionné dans le cadre des investissements d’avenir : ce cloud vise à délivrer des applicatifs en mode SaaS pour les universités françaises le souhaitant. L’université Paris-Descartes dispose d’une salle machine où elle a déployé une allée blanche froide à partir d’équipement Dell et Cisco. Cet environnement sera reproduit en 4/5 exemplaires. Les prestataires privés impliqués sur ce projet ont été retenus à partir d’un partenariat public privé (PPP) : il s’agit d’Inéo avec 6 start-up. A terme, l’objectif est de positionner dans le cloud des infrastructures et des applications et de devenir le nouvel « App Store » du monde universitaire. Le cloud dispose actuellement de 2 clients mais une dizaine sont potentiellement intéressés à ce jour. Le modèle économique reste à définir, une réflexion est conduite en parallèle avec l’agence sur le patrimoine immatériel de l’Etat (Apie).

En savoir plus

Au-delà de ce projet, l’université Paris-Descartes dispose déjà d’équipements numériques exemplaires :

- 32 amphithéâtres équipés en podcast avec des enregistrements disponibles sous 48h pour les étudiants, une diffusion en temps réel sur le web pour ceux qui le souhaitent ;

- Un établissement numérique de travail comme seul point d’entrée dans le système d’information pour l’ensemble des usagers  (étudiants, enseignants et personnel), la solution « e-sup » est issue d’un consortium coordonné par l’université de Valenciennes dont les membres fondateurs sont les universités de Nancy 1 et 2, l’université de Rennes et l’école nationale supérieure d’électrotechnique ;

- Un réseau social en propre développé en spécifique.

Le budget informatique de l’université Paris-Descartes s’élève à 6 millions euros (50% pour le personnel, 25% pour le fonctionnement, 25% pour l’investissement).

* 4 universités (l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, l’Université Paris Descartes, l’Université Paris Diderot, l’Université Paris 13) et 4 établissements d’enseignement supérieur et de recherche à statut particulier (l’Institut d’études politiques de Paris, l’Institut national des langues et des civilisations orientales (INALCO), l’Institut de physique du globe de Paris (IPGP), l’École des hautes études en santé publique (EHESP)

** Initiatives d’excellence : ambition de doter la France de 5 à 10 ensembles universitaires capables de rivaliser avec les meilleures universités du monde

Informations issues d’un entretien conduit par MARKESS International avec l’université Paris-Descartes complété par des ressources web

Alertes de l’administration N°4 – Vol.10