L’Insee est en charge de deux fonctions majeures qu’il a décidé d’externaliser auprès de la société Jouve afin d’améliorer les processus associés à ses missions :

- L’acquisition des données du recensement de la population (depuis 2004) : ils s’agit d’une enquête réalisée chaque année auprès de 9 millions de personnes au sein de 8 000 communes. Cet ensemble représente 13 millions de questionnaires à traiter en 8 mois (de fin février à fin octobre). L’externalisation s’est avérée opportune pour les opérations de saisie car elles sont d’une part éloignées du métier de statisticiens et, d’autre part, l’investissement dans l’acquisition en propre de solutions de lecture optique n’était pas rentable pour l’Insee. Enfin, la variation temporelle d’activités est plus facilement gérable en mode externalisé selon l’Insee. L’externalisation ne fait pas l’impasse des exigences en terme de confidentialité des données, du transport des questionnaires (sécurisation par RFID) à la transmission des résultats, du respect des délais, de consignes spécifiques, etc. Les perspectives futures seront de concilier la collecte papier des données avec l’arrivée d’une collecte par internet.

- L’acquisition des données des formulaires « papier » relatifs à la gestion du fichier électoral (depuis 2009) : il s’agit de tenir à jour un fichier centralisé des électeurs. Les flux de données entre les communes et l’Insee sont encore partiellement dématérialisés (entre 1,5 et 5 millions d’inscriptions chaque année dont 40% se font sur papier et sont ensuite envoyées aux établissements de l’Insee). Des difficultés sont ressenties dans le traitement à cause de volumes irréguliers et moins prévisibles, et des formulaires moins homogènes.

Pour accéder à la présentation de l’Insee, cliquer sur l’image ci-dessous