Les administrations font face à l’imbrication croissante entre données électroniques et données papier, contrainte qui ne facilite pas la simplification des processus et les retombées des bénéfices de la dématérialisation. L’exemple de la procédure d’attribution et d’exécution des marchés publics est à ce titre exemplaire :

1- Préparation des cahiers des charges : documents bureautiques transmis pour modification et approbation par le biais de la messagerie ;

2- Publication et réception des offres : utilisation de la plate-forme marches-publics.fr, envoi des offres via la plate-forme (avec ou non copie sur CD ou tout autre support) ou sous format papier (processus d’archivage pas totalement satisfaisant) ;

3- Analyse et sélection des offres : procès-verbal élaboré sous forme électronique mais rematérialisé pour signature, échanges via la messagerie électronique ;

4- Exécution du marché : notification sous forme papier, échanges par le biais de correspondances papier ou électroniques, pièces comptables envoyées sous forme papier ou électroniques intégrées dans Chorus.

Informations issues de lectures et analyses de MARKESS International