Lors du premier congrès des communes rurales d’Europe, qui a réuni jeudi 20 octobre 2011 un millier de personnes à Varsovie, le président de l’Association des maires ruraux de France a livré ses opinions sur les financements européens à l’égard des collectivités territoriales :

- Le fonctionnement des programmes européens doit être simplifié et plus facilement compréhensible par les élus ruraux : les programmes sont trop systématiquement axés sur le développement durable et sur le respect de normes trop nombreuses ;

- Les territoires ruraux doivent accroître leur représentation auprès des instances européennes qui sont à ce jour surtout des représentants citadins (présence dans les commissions et remise de propositions) ;

- Enfin, les crédits non consommés repartent à l’Europe. Ce constat est le fruit de conditions d’attribution trop contraignantes (argumentaires à développer trop poussés et contraintes écologiques trop fortes). Les zones rurales étant quasi-dépourvues d’ingénierie économique et financière, ce sont les secteurs urbains qui captent les financements.

En savoir plus

Source : la gazette.fr

Alertes de l’administration N°19 – Vol.9