L’université de la Méditerranée est dispersée en 13 sites distincts sur différentes villes et opérait, jusqu’à il y a peu, le traitement de ses factures sur chaque site. Désormais, sous l’impulsion du passage à l’autonomie des universités, des efforts de rationalisation ont été promus : un service facturier unique a notamment été créé en parallèle du changement du logiciel comptable et financier. A ce titre, le processus de traitement et de validation des factures a été redéfini et les factures sont numérisées dès leur arrivée de manière à ce que les services puissent les visualiser à distance. Il est ainsi plus aisé de rapprocher automatiquement le bon de commande et la facture correspondante. Enfin, parmi les autres bénéfices de ce nouveau processus figurent l’amélioration des délais de paiement et la sécurisation du circuit avec moins d’intervenants, ce qui évite les erreurs de saisie.

En savoir plus

Source : Le Monde.fr

Alertes de l’administration N°15 – Vol.9