L’informatique de la sécurité sociale retient à nouveau l’attention de la Cour des Comptes dans son rapport 2011. Par exemple l’Agence Technique de l’Information sur l’Hospitalisation (ATIH), en charge du fameux PMSI (Programme de médicalisation des systèmes d’information) subit « l’absence de schéma directeur et d’audits informatiques » ou la refonte incomplète des systèmes de facturation, entraînant des tarifications encore sous forme de forfaits à base quotidienne, alors que la tarification à l’activité (T2A) devrait être effective. L’informatique se retrouve souvent sous la pression d’obligations légales ou de nouveaux textes réglementaires qui doivent être appliqués alors que leur parution est trop récente. La Cour des Comptes demande une gouvernance unifiée au niveau de l’ensemble des organismes de sécurité sociale à la fois au niveau des outils et des procédures.

En savoir plus

Voir aussi : « Cas de la protection sociale : démarche d’urbanisation en cours »

Source : Le Monde Informatique

Alertes de l’administration N°16 – Vol.9