L’association des maires ruraux de France a réalisé une enquête auprès de 2 000 maires ruraux sur leur perception des enjeux de l’arrivée du très haut débit sur leurs territoires. 95 % d’entre eux souhaitent que celui-ci soit opérationnel dans les 5 ans, (en 2016 donc). Un objectif différent de celui de l’Etat qui a fixé de couvrir l’ensemble du territoire en 2025. La construction d’un réseau très haut débit vient en tête des priorités d’investissement pour les maires ruraux loin devant l’école, le réseau routier, ou la téléphonie mobile de 3ème génération. A l’instar de l’électricité et du téléphone au siècle dernier, l’association des maires ruraux placent le très haut débit comme une priorité et demande à ce que le calendrier de couverture soit avancé.

En savoir plus

Source : la gazette.fr

Alertes de l’administration N°15 – Vol.9