Selon Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la CNIL, « on est passé d’un monde où le métier de la CNIL était somme toute assez simple – encadrer des grands fichiers publics connus, aux détenteurs identifiés – à un univers de flux où des données circulent entre de multiples acteurs ». Ce constat impose à la CNIL de s’adapter en conséquence avec des actions comme de nouveaux modes d’intervention plus souples, vis-à-vis notamment des entreprises, des actions pédagogiques auprès du grand public et notamment des écoliers et collégiens, à propos des réseaux sociaux, la protection des données en établissant un cadre juridique sécurisé lors de flux internationaux, etc.

En savoir plus

Source : la gazette.fr

Alertes de l’administration N°17 – Vol.9