Le Conseil des Affaires générales de l’Union européenne a approuvé la création d’un organisme pan-européen pour gérer ses systèmes d’information regroupant les informations sur les citoyens. Baptisé « agence européenne pour la gestion opérationnelle des systèmes d’information à grande échelle », cet organisme sera responsable de la supervision de données sensibles. Trois bases de données sont aujourd’hui concernées : le futur système d’information Schengen de deuxième génération ou SIS II (base de données commune qui facilite l’échange d’informations sur les individus entre les forces de police nationales), le système d’information sur les visas ou VIS (base de données qui permet aux États membres d’entrer, de mettre à jour et de consulter les visas et les informations biométriques associées, par voie électronique) et le système « Eurodac » (système informatique permettant de comparer les empreintes digitales des demandeurs d’asile et des immigrants illégaux). Les futurs systèmes d’information mis au point à l’avenir dans l’espace européen de sécurité et de justice seront également sous la responsabilité de l’agence.

En savoir plus

Source : Le Monde Informatique

Alertes de l’administration N°16 – Vol.9