La capitale va gérer et archiver électroniquement 4 millions de documents financiers par an, à l’aide de 22 ordinateurs et de 2 à 3 signataires par arrondissement. Le prestataire sélectionné assure la gestion de l’ensemble de la chaîne de dématérialisation. Les attentes de la ville de Paris sont clairement de réduire les délais de traitement et les volumes papier et d’améliorer la contrôle des documents.

En savoir plus

Source : Silicon

Alertes de l’administration N°13 – Vol.9