Les collectivités territoriales et leurs partenaires ont à cœur de promouvoir l’attractivité de leur territoire et saisissent l’opportunité offerte par les technologies de l’information pour développer de nouveaux services et ainsi favoriser l’installation d’entreprises et d’habitants. La dernière étude de MARKESS International dédiée aux collectivités territoriales et au TIC révèle leur grande préoccupation quant à l’irrigation de leur territoire en infrastructure très haut débit, ce point étant déclaré comme projet prioritaire d’ici 2012 par la majorité des répondants de l’étude. Néanmoins, les collectivités locales font également le pari des TIC et du numérique, comme leviers impulsant de nouveaux services favorables à l’image du territoire.

Sur le plan de l’aménagement et du développement économique, l’accueil d’entreprises est stimulé par des initiatives TIC diverses. Le télétravail, avec la création de télécentres, est surtout l’apanage des territoires ruraux : il permet de concilier cadre de vie et contact avec son entreprise d’origine, localisée en milieu urbain. La mise en avant de guichets d’accueil contribue à valoriser le potentiel d’attractivité du territoire et à accompagner les entreprises dans leurs démarches d’installation. Enfin le déploiement d’infrastructures informatiques mutualisées est un levier clé pour soutenir l’activité de petites entreprises qui n’ont pas forcément les ressources pour financer de tels équipements : partage de centre de données et d’hébergement, visioconférence pour organiser des réunions avec des partenaires distants, services de cloud mutualisés, etc.

Dans la continuité de l’accueil d’entreprises, c’est aussi l’arrivée d’habitants, en attente de services de qualité, tant sur le plan de la relation citoyenne que des offres scolaires, culturelles ou de transports. Les nouvelles générations « technophiles », expérimentées à l’interaction en ligne, accentuent cette tendance. Les collectivités territoriales répondent à ces enjeux en diversifiant leurs canaux d’échanges et en simplifiant les procédures (services en ligne, visioconférence, guichet unique d’accueil…). Elles modernisent les établissements scolaires : 35% des décideurs des collectivités placent l’éducation comme domaine prioritaire d’ici 2012, avec des projets d’équipements (postes de travail, tablettes numériques, tableaux blancs interactifs…) mais aussi de déploiement d’établissements numériques de travail (espaces collaboratifs d’échanges entre élèves, enseignants, parents et personnel administratif). Enfin, le territoire se visite autrement, grâce à des contenus culturels sur téléphones portables ou autres médias visualisables en situation de mobilité (musée, parcours touristiques, flashcodes…).

L’ensemble de ces chantiers TIC sont envisagés dans une perspective de développement durable et agissent en synergie en faveur du développement territorial.

Analyse issue de l’étude « Les TIC, leviers de développement pour les collectivités territoriales »