Face aux réseaux sociaux grands publics (Facebook, Twitter, Viadeo, Linkedin…), des réseaux sociaux spécifiques aux agents de la fonction publique territoriale se renforcent ou émergent progressivement. Le plus connu d’entre eux est l’Apronet (Association des professionnels internet), qui se renouvelle en lançant des fonctionnalités de type réseau social. Ses principales caractéristiques sont de garantir que les données ne se promènent pas n’importe où sur le web, la validation unique des internautes diposant d’une adresse mail avec un nom de domaine explicite d’une collectivité, la possibilité de création de communautés fermées sur un thème précis au sein même du réseau, l’attribution de points selon le dégré de contribution de chaque adhérent (du nouvel inscrit au supercontributeur). Parmi les réseaux sociaux de la fonction publique émergeant se prépare Canal Public dont l’ouverture est prévue fin janvier 2011 : il rassemblera les 3 fonctions publiques. Enfin sont également visibles des réseaux liés à des médias (Territorial) ou encore à des associations ou organismes de formation (Cyber-collectivités, Idéal Connaissances…). Si 2011 verra probablement ce type de réseaux se développer, il est rappelé que les fonctionnaires doivent malgré tout veiller à leur devoir de réserve.

En savoir plus

Source : Localtis

Alertes de l’administration N°1 – Vol.9